Commençons par un constat : la barbe est tendance, l’a presque toujours été et le sera sûrement très longtemps. Si elle a été abandonnée dans les années 80, la pilosité masculine faciale fait un retour en force depuis le début de cette décennie au point de devenir aujourd’hui un véritable accessoire de mode. Suivant les profils, on peut la porter de différentes façons : elle apporte une dose de maturité chez les plus jeunes, de subversion chez les plus timides ou de mystère chez les plus âgés. Bref, plus qu’une histoire de pilosité, le port de la barbe est avant tout une question d’image.

Mais soyons clairs : porter la barbe est tendance si (et seulement si) elle est entretenue régulièrement. Dans le domaine de la mode, le « faussement négligé » se travaille avec la précision d’une lame de rasoir. Et cela requiert sens du style et savoir-faire : deux valeurs conjuguées dans le salon de Khalid « Barber Shop », qui a ouvert ses portes sur l’avenue Gambetta et ferait le bonheur des salariés du quartier de la Défense et des habitants du quartier.

Plutôt imberbe de nature, je propose à Hugo, un ami bien barbu, d’aller tester le salon à ma place. Ce jeune cadre dynamique souhaite un rafraîchissement de la barbe et qu’elle s’adapte bien avec son style. « Nos barbiers sont également visagistes » nous rassure Khalid lorsqu’on lui exprime le besoin.

 

Dans ce salon au design industriel, décoré avec du matériel de récupération selon le gérant, deux coiffeurs s’affairent sur des clients assis sur leur fauteuil en cuir clouté. « Ici, la déco est à l’image de la philosophie du salon. Nous voulons rendre accessible à tous un service considéré comme onéreux et précieux » nous explique le gérant, passionné de mode et de street art.

Avec un prix effectivement ultra accessible, moyennant 7€ la taille de la barbe et 10€ la coupe de cheveux, le salon attire près de 30 clients par jour en semaine et beaucoup plus le week-end « du cadre dynamique de la Défense, au petit jeune jusqu’au père de famille… ». Un succès qui s’explique aussi par l’absence de prise de rendez-vous et une localisation idéale « C’est vraiment l’esprit du barbier de proximité qu’on essaye de développer ».

 

Place à la coupe !

Le concept est simple, comme chez le coiffeur, il suffit d’indiquer aux barbiers ce que vous voulez et ils s’exécutent. « Certains viennent même avec des plans de la barbe ou des photos » précise le gérant.

N’ayant pas trop d’idée sur l’aspect voulu de la barbe, Hugo se remet aux talents de visagiste du barbier.

L’entretien de la barbe suit plusieurs étapes :
1] le dégrossissage à la tondeuse
2] la coupe de précision aux ciseaux
3] les finitions à la lame

Le barbier commence par dégrossir la barbe à la tondeusePuis commence la taille aux ciseaux sur les côtés

Une taille de la moustache à la mini tondeuse pour qu’elle épouse la forme du visage

 

Une taille au niveau du cou pour bien définir les contours de la bar

Et sur les côtés :

Le résultat est édifiant : Hugo a une barbe rafraîchie, un contour de visage défini avec plus de précision qui révèle un teint plus éclatant ! « Honnêtement, je ne pensais pas que le barbier s’appliquerait autant » avoue notre modèle qui se dit impressionné par la méticulosité et la maîtrise des gestes.

« Au bonheur des hommes » clame le gérant en nous quittant. Non, il n’est plus tabou pour les hommes de se faire une beauté, de soigner son image et sublimer ce qui constitue l’une des grandes caractéristiques de la gent masculine : le poil. Convivialité, prix bas, localisation idéale, personnalisation de la coupe : les arguments ne manquent pas à ce petit salon de Courbevoie pour que la barbe perdure dans nos standards de mode.

 

 

Barber Shop
43 avenue Gambetta, Courbevoie
09 86 58 70 27
Ouvert 7 jours sur 7, de 10h à 19h