Que ce soit dans le domaine de la chanson, du cinéma, de la littérature ou encore du sport, vous verrez que Courbevoie se révèle être un véritable vivier de talent !

Nous vous avons concocté une petite liste, non exhaustive et non chronologique, de personnes qui ont marqué leur temps, peut-être même le vôtre, et qui ont été liés de près ou de loin à notre belle ville.

Ils sont nés à Courbevoie…

1- Louis de Funès

© SOCIETE NOUVELLE DE CINEMATOGRAHIE (SNC) Ronald Grant ArchiveThe Ronald Grant Archive Photononstop

Nous ne présentons plus l’acteur. Après s’être retranché dans la comédie suite à une tentative avortée dans la musique, Louis de Funès aura joué à la fin de sa vie dans plus de 140 films, et aura été l’acteur français le plus vu et le plus populaire de sa génération. Né en 1914 à Courbevoie, il mourra en 1983 avec l’ambition et l’énergie qu’il aura entretenues toute sa vie.

On peut aussi trouver à Courbevoie une place en son honneur, la Place Louis de Funès, située juste à côté de l’école maternelle Les Ajoncs, dans le quartier de Bécon.

 

 

 

2- Michel Delpech

(c) Yann Rossignol

Devons-nous présenter le personnage ? Auteur de « La fin du chemin », « Pour un flirt » ou encore « Les divorcés », nous avons tous au moins en tête une chanson de lui. Michel Delpech est né le 26 janvier 1946 à Courbevoie pour s’éteindre le 2 janvier 2016 à Puteaux.

Un court chemin entre deux villes qui symbolisera une grande vie de musique et de passions.

 

 

3- Arletty

© Screen Prod Photononstop

Née Léonie Bathiat le 15 mai 1898 à Courbevoie, l’actrice et chanteuse prendra son nom de scène et se créera son style de la parisienne libre à l’accent des faubourgs (« Atmosphères, atmosphères.. »). Rapidement, elle s’imposera avec des prestations remarquables, comme avec le réalisateur Marcel Carné dans « Hôtel du Nord » (1938), « Le Jour se lève » (1939), ou encore « Les Enfants du Paradis » (1945).

Dans notre ville, la Rue Arletty, dans le quartier Gambetta, a été ainsi nommée en sa mémoire.

 

4- Michel Blanc

(c] George Biard

Michel Blanc fait partie indéniablement du paysage cinématographique français. Après avoir monté la troupe du Splendid avec notamment Christian Clavier ou Thierry Lhermitte, il a accédé, au fil des années, au panthéon de ces grands acteurs de la comédie à la française. En 1984, il réalise son premier film, pour ensuite voguer entre cinéma et théâtre, jusqu’à recevoir le César du meilleur acteur dans un second rôle avec « L’Exercice de l’Etat » en 2012. Il est né le 16 avril 1952 à Courbevoie.

 

5- Philippe Candeloro

(c) Wikimedia Commons

Le patineur est né le 17 février 1972 à Courbevoie et sera élève à Colombes. A 7 ans, il fera ses premiers pas dans le patinage et décrochera plusieurs médailles puis a été consacré vice-champion du monde en 1994.

Depuis il s’est converti au petit écran, passant de commentateur sportif à la participation à de jeux télévisés.

 

 

6- Jean-Pierre Darroussin

(c) George Biard

Né le 4 décembre 1953 à Courbevoie, Jean-Pierre Darroussin est un acteur et réalisateur français. En 1979, il décroche son premier rôle au cinéma chez Jean-Jacques Annaud. C’est dans « Psy » (1980) que Jean-Pierre Darroussin trouvera le succès. Très complice avec le réalisateur Robert Guédiguian, les collaborations se feront récurrentes, et il obtiendra même, pour le film de Cédric Klapisch, « Un air de famille » le César du meilleur second rôle en 1996

 

 

7- Julie Ferrier

(c) George Biard

C’est le 5 décembre 1971 à Courbevoie que Julie Ferrier voit le jour. Issue d’une famille d’acteurs, elle commencera la danse avant de se lancer dans le théâtre pour ensuite se consacrer à la mise en scène. Depuis, nous la retrouvons principalement en tant que comédienne de stand-up et au cinéma, avec quelques rôles dans « Paris » (2008) et « L’Arnacœur » (2010)

 

 

8- Louis Ferdinand Céline

L.-F._Céline_b_Meurisse_1932

Céline est sans doute l’écrivain le plus controversé du XXème siècle. Ce débat n’est pas nouveau puisque déjà de son vivant, l’auteur de « Voyage au bout de la nuit » faisait polémique par la violence de ses idées, ce qui ne remettait pas en cause sa qualité littéraire. Louis Ferdinand Céline est né le 27 mai 1894 à Courbevoie.

 

 

 

 

 

9- Gilbert Levy

Son visage ne vous dit sûrement rien, mais sa voix vous rappellera forcement « Les Simpsons » ou « South Park ». Il prête sa voix à de nombreux personnages (Lenny, Moe, Willie ou encore le professeur Frink pour les Simpsons).

C’est aussi la voix de Harvey Bullock (personnage de l’univers de « Batman ») dans toutes les apparitions de celui-ci. Il est aussi acteur de façon plus épisodique. Il est né le 20 septembre 1949 à Courbevoie.

 

10- Jean Pierre Raynaud

Jean Pierre Raynaud est né il y a 78 ans dans notre chère ville de Courbevoie et a reçu le grand prix de sculpture de la Ville de Paris en 1986. Ce plasticien de renommé sera par la suite nommé chevalier de la légion d’honneur, et restera célèbre pour ses pots de fleurs géants (comme le pot doré en face du centre Georges-Pompidou), ou la construction folle de sa maison avec l’utilisation de carrelage blanc et des joints en noirs.

 

11- Aleaddine Yahia

Ce footballer international tunisien évoluant au poste de défenseur central en professionnel depuis 1998 a un bon parcours à son actif : il a joué à l’AS Saint-Etienne, l’OGC de Nice, le racing Club de Lens, et est actuellement au Stade Malherbe Caen. Aleaddine Yahia est né le 26 septembre 1981 à Courbevoie.

 

 

12- Didier Bénureau

Didier Bénureau, né le 28 octobre 1956 à Courbevoie, est un humoriste et acteur. Il a notamment joué dans « Les Visiteurs » ou encore « Grégoire Moulin contre l’humanité ». Il est notamment connu pour ses one-man-shows et ses collaborations avec Muriel Robin. Didier Bénureau a une passion pour la musique, en particulier pour la guitare depuis son plus jeune âge. Il fondera même en 1975 un groupe acoustique : « quasifolklo ».

 

13- Kekra

On ne sait pas quand il est né mais une chose est sûre : ce rappeur est originaire de Courbevoie. Kekra reste un mystère pour presque tout le monde, puisque très peu présent dans les médias. Il se montre toujours avec un masque ou cagoulé, mais obtient depuis 2014 une bonne notoriété dans le milieu du rap. C’est en 2014 qu’il lancera son premier titre « Sous la veste » qu’il renommera plus tard dans sa première mixtape « Free Base ».

 

14- Jacques Henri Lartigue

© Patrice BOUVIER

Jacques Henri Lartigue est né le 13 juin 1894 à Courbevoie. Dès son enfance, il sera attiré par l’immortalisation d’un moment : la photographie deviendra plus qu’un passe-temps pour lui, il captera chaque moment. Il fréquentera brièvement en 1915 l’Académie Julian et commencera à peindre. Trop conventionnel, son style de peinture lui vaudra de rester dans l’ombre, face à la lumière de ses photos. Il ne restera principalement que la mémoire des clichés de ces milieux bourgeois que le photographe fréquentait, et de sa vie paisible qu’il choyait tant. De son vivant, Jacques Henri Lartigue aura aussi photographié le portrait officiel du président de la République, Valérie Giscard D’Estaing.

 

15- Germaine Delbat

Née le 26 mars 1904 à Courbevoie, Germaine Delbat est une actrice polyvalente. Au théâtre, où elle aura joué le rôle de Charlotte pendant 14 années consécutives dans la pièce « Oscar » de Claude Magnier. Au cinéma, par le biais de rôles secondaires mais très bien exécutés comme dans « Le Fils » (1973) de Pierre Granier-Deferre. Mais aussi à la télévision, où elle fera des apparitions moins remarquées. Elle s’éteindra à l’âge de 84 ans en 1988.

 

16- Georges Limbour

Né à l’aube du XXème siècle le 11 août 1900 à Courbevoie, Georges Limbour est d’abord écrivain poète, mais arbore aussi les étiquettes de critique d’art et romancier. Il fera partie du mouvement surréaliste en côtoyant des personnalités comme André Breton, et se rapprochera aussi des grands comme Louis Aragon ou Raymond Queneau.

 

Ils ont vécu à Courbevoie…

 

1- Kool Shen

Peut-être l’avez-vous déjà croisé? Kool Shen, pseudonyme de Bruno Lopes et ancien membre de Suprême NTM. Le rappeur et joueur de poker s’est installé sur Courbevoie il y a désormais 13 ans et a d’ailleurs tourné un clip dans l’école Lamartine que vous pouvez visionner ici :

 

2- Isabelle Adjani

© Screen Prod Photononstop

L’actrice de « l’Eté Meurtrier » ou « Camille Claudel » qui a reçu cinq Césars de la meilleure actrice a un temps vécu à Courbevoie.

En effet, c’est au moment de ses années au lycée Paul Lapie qu’elle découvrira le théâtre lorsqu’elle habitait encore à Gennevilliers.

 

 

 

3- Pierre Soulages

©C.Meravilles_Musee_Rodez

L’artiste qui aura passé une partie de sa vie à peindre le noir et à le re-contextualiser emménagera à Courbevoie le 14 mars 1946 avec sa femme. C’est la première fois de sa vie qu’il pourra se consacrer entièrement à son art et il y réalisera ses premières œuvres abstraites. Pourtant, tout n’est pas si noir à Courbevoie

 

 

 

Ils ont parlé de Courbevoie

 

Gilbert Bécaud avec « So Far from Courbevoie »

– La première référence que l’on vous présentera sera musicale. C’est en 1980 que Gilbert Becaud sortira « So far away from Courbevoie ». Cette musique parlera de sa rencontre entre un homme avec une guitare, chantant devant un bar tabac de son amour perdu resté à Courbevoie. Ils deviendront copain dans ce bar vide, et finira par boire et partir.

 

Michel Delpech avec « Chez Laurette »

– « Chez Laurette », cet énorme de tube de Michel Delpech empli de nostalgie évoque l’ambiance et l’histoire du bar « Chez Laurette ». Il faut néanmoins savoir que ce bar n’est pas totalement fictif, c’est une référence à un lieu où Michel Delpech a eu l’habitude de passer son enfance. Ce bar serait en fait l’actuel restaurant « Le Bienvenu » rue de l’Alma, qui était à l’époque « Le bar du Square ».

 

Jean-Claude Vannier avec « Habitants de Bécon les Bruyères »

Né à Bécon les Bruyères, Jean-Claude Vannier aura collaboré et arrangé pour les plus grands musiciens français. De Gainsbourg, Bashung, Juliette Greco, Brassens… Mais il n’en aura pas pour le moins oublié son amour pour sa ville natale en lui dédiant sa chanson « Habitants de Bécon les Bruyères ».

 

Maurice Chevalier avec « Ça s’est passé un dimanche »

Bécon les Bruyères est de nouveau mis à l’honneur avec « Ça s’est passé un dimanche ». Dans cette chanson interprétée par Maurice Chevalier, écrite par Jean Boyer et composée par Georges Van Parys, le sort veut qu’une femme habitant à Bécon-les-Bruyères rencontre un homme qui « demeurait à Bercy ».

 

Katherine Pancol avec « Les Yeux Jaunes des crocodiles »

Nous terminerons cette rubrique sur une référence littéraire : « Les yeux jaunes des crocodiles ». Ce roman de Katherine Pancol paru en 2007 traite de la relation tumultueuse entre deux sœurs que tout oppose. Le personnage principal du roman, l’une des deux sœurs appelée « Joséphine » est une chercheuse au CNRS spécialisée dans le domaine des femmes au XIIème siècle et vit dans notre belle ville de Courbevoie.

Si nous avons oublié des choses, ou que vous avez simplement des anecdotes à raconter, n’hésitez pas à user des commentaires, c’est là pour ça !