On nem les beaux bun !

2016-10-18_18-29-58

« Tous les jours, les clients des bureaux voient des buildings, des open spaces et de la grisaille… Ce qu’on leur propose : un voyage à travers notre cuisine et nos produits frais… » clame Camille, la gérante de cette petite cantine vietnamienne, située en haut de la rue de Bezons. Le message est bien passé : l’établissement affiche complet midi et soir ! La recette du succès : des produits frais, une cuisine maîtrisée et authentique, à consommer sur le pouce ou dans l’assiette. Prêts ? Décollage immédiat !

Le concept : street food et produits frais

2016-10-18_18-31-54

Lampions, chapeaux tressés, panneaux et tables en bois… Le ton est donné : nous voici dans une authentique gargote vietnamienne ! Dotée d’une vingtaine de couverts (sans compter la terrasse, chauffée dès les premiers de l’automne), l’établissement fait de sa petite taille un atout : pas de place en cuisine pour les surgelés et les stocks, on compose avec l’arrivage du jour et donc des produits frais.

2016-10-18_18-33-08

« Nous sommes dans l’esprit street-food vietnamien, avec des produits frais, des plats simples et savoureux, dans un cadre aussi authentique que moderne ». La carte, imaginée et maîtrisée par un authentique chef vietnamien aux fourneaux, brasse les classiques de la gastronomie du pays : nems, rouleaux de printemps, soupe Pho, Bo Bun, brochettes grillées, riz loc lac… jusqu’à s’offrir le luxe de s’écarter des standards de la street-food avec des plats plus élaborés : poulet grillé, bœuf sauté, poisson au caramel…

 

A vos baguettes !

2016-10-18_17-08-30

Pour commencer, nous avons opté pour deux thés glacés : agrume/miel et jasmin/citronnelle, véritables cocktails d’épices et de saveurs exotiques, acidulés et affriolants. Nous voici prêts pour le voyage !

2016-10-18_17-06-09

On enchaîne avec les entrées ! Nous avons pris des rouleaux de printemps, standards de la cuisine vietnamienne, revisités avec de la mangue. Un bon rouleau de printemps se reconnaît par la fraîcheur des herbes utilisées.  Pari réussi : la menthe et la coriandre ravivent la saveur de la crevette ; la mangue apportant une touche acidulée plutôt bienvenue.

2016-10-18_18-28-36

Nous continuons les entrées par des traditionnels nems. On enroule son rouleau dans une feuille de laitue, on agrémente avec une feuille de menthe et on trempe le tout dans la sauce nuoc nam. Rien à redire, c’est croustillant à souhait et la farce est parfaitement équilibrée.

2016-10-18_17-10-29

Passons aux choses sérieuses avec une soupe Pho. Plat national au Vietnam, la soupe Pho traditionnelle nécessite une longue et fastidieuse préparation ; le bouillon de bœuf devant mijoter des heures pour que les arômes parviennent à s’exprimer. Beaucoup d’établissements peu scrupuleux se facilitent la tâche en préparant leur bouillon à partir d’un simple cube déshydraté ; ce qui rend la soupe insipide et peu intéressante… Au Vietnam Kitchen, on suit la préparation traditionnelle comme nous l’assure la gérante : « Le bouillon est la première chose que prépare le chef quand il arrive le matin. Il laisse mijoter la viande avec un mélange de 15 épices jusqu’au midi.». Le résultat est à la hauteur des efforts : une soupe puissante en saveurs, composée de viande, de boulettes et de nouilles, relevée avec des herbes fraîches. Honnêtement, on a affaire à une soupe Pho de très bonne facture, dixit votre serviteur qui avait écumé Hanoï à la recherche de la meilleure soupe traditionnelle lors d’un séjour au Vietnam il y a deux ans.

2016-10-18_17-09-19

Suite avec un autre classique : le célèbre Bo Bun, ici au poulet. Cette salade, best-seller de la street-food asiatique, combine des éléments froids (nouilles, cacahuètes, carottes, concombres, pousses de soja, herbes fraîches) et des éléments chauds (nems et poulet croustillant mariné). On arrose le tout de sauce nuoc nam et on déguste ! Ce sont les contrastes entre le chaud et le froid, le moelleux et le croustillant, qui apportent toute la saveur à cette « fausse » salade, rafraîchissante et savoureuse.

2016-10-18_18-25-39

On termine avec très convoité riz Loc Lac : morceaux de viande de bœuf mariné au soja accompagnés d’un jus de citron vert au poivre noir et son riz à la tomate surmonté d’un œuf au plat. On est encore au pays des contrastes. Riz sucré, viande salé, sauce acidulée : une revisite du traditionnel combo féculent/viande/sauce.

2016-10-18_17-07-31

« Quand je suis venue à Courbevoie, j’ai trouvé que cette ville située à deux pas de Paris a su, malgré tout conserver son esprit intimiste et convivial » nous confie Camille. C’est cet esprit familial et traditionnel que la jeune gérante et son équipe de chefs nous invitent à partager le temps d’un repas, dans cette petite cantine aux apparences modestes cachant une virtuosité dans la maîtrise de la cuisine vietnamienne.

2016-10-18_18-34-40

 

Infos pratiques

Vietnam Kitchen

10 rue de Bezons
Tél : 01 46 35 94 73 ou vietkitchen92@gmail.com
www.facebook.com/vietnam.kitchen.courbevoie

Plats entre 9€ et 15€. Entrées entre 4,50€ et 6,50€. Sur place ou à emporter.